Implant, anneau, patch, pilule, pilule micro-dosée, … il existe de nombreux moyens de contraception. “Quelle est la bonne contraception pour moi ?”
“Quelle différence entre cette pilule et une autre ?”
C’est un sujet important. Par où commencer ? C’est ici que CHLOE intervient.
CHLOE est en 2 étapes :
1. Prenez le temps de remplir le questionnaire CHLOE à l’aide du guide pratique des moyens de contraception ci-dessous.
2. Partager vos résultats avec votre médecin pour décider ensemble de la contraception la plus adaptée.
Pour remplir le questionnaire, cliquer ici
minutes pour compléter

Le questionnaire est juste après cette petite introduction.

Tout d’abord, merci de remplir ce questionnaire.
Le but de ce questionnaire est de vous aider vous et votre médecin à décider quelle méthode contraceptive vous convient le mieux.


Les informations fournies permettront d’en savoir plus sur vos souhaits, vos habitudes et votre état de santé afin de choisir la méthode de contraception la mieux adaptée. Toutefois, d’un point de vue médical, le médecin est la personne la plus à même de déterminer la meilleure contraception pour vous. Ce questionnaire ne remplace pas une visite chez le médecin pour faire un bilan complet et obtenir des renseignements personnalisés. Veuillez compléter le questionnaire puis, une fois terminé, le remettre à votre médecin, sage femme ou votre infirmier/ère. Remplir le questionnaire prend environ 10 minutes.

Informations complémentaires : Si vous avez des questions au sujet de ce questionnaire ou sur la manière de le remplir, veuillez contacter votre médecin, sage femme, pharmacien ou infirmier/ère.
Lorsque vous aurez terminé de remplir le questionnaire, un rapport de synthèse sera disponible.
Vous aurez la possibilité de le télécharger. Les informations personnelles ne sont pas conservées. Elles disparaissent dès que vous quittez le site.
1
2
3















4
5



6
7
8
9




10
11



12







13




14




15


16
Pathologies
Diabète
Pression artérielle élevée
Maladie cardiaque
Cancer du sein
Cancer de l’endomètre / cancer gynécologique
(par exemple cancer du col de l’utérus)
Endométriose (tissus qui se forment en dehors de l’utérus)
Fibromes utérins / malformation de l’utérus
Kystes ovariens (bénins ou malins)
Maladie inflammatoire pelvienne ou infection sexuellement transmissible*

*Herpès génital, chlamydia, syphilis, gonorrhée, VIH (virus à l’origine du SIDA)
Dépression
Troubles lipidiques graves (niveau élevé de cholestérol et de triglycérides)
Problèmes de vésicule biliaire
Épilepsie / Convulsions
Maladie hépatique (du foie) sévère
Tumeurs au foie (bénignes ou malignes)
Pancréatite (inflammation du pancréas)
Allergie au latex
17
Médicaments
Anticoagulants
Antibiotiques
Antidépresseurs
Protecteur gastrique
Bosentan (pour le traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire)
Millepertuis (plante médicinale également connue sous le nom d’Hypericum)
Traitement contre le VIH (par ex. ritonavir, nelfinavir, névirapine, éfavirenz)
Antiépileptiques
Autres(médicaments sur prescription ou non)

18
Caillot de sang dans la jambe ou le poumon
Infarctus du myocarde (plus connu sous le nom de crise cardiaque)
AVC
Accident ischémique(semblable à un AVC ; présente les mêmes symptômes, mais dure habituellement quelques minutes seulement, et ne provoque aucune séquelle.)
Cancer du sein
Cancer de l’endomètre / Cancer gynécologique
Éclampsie (crise convulsive pendant la grossesse dans un contexte d’hypertension)
19

* Les hormones sont des substances fabriquées par le corps et permettent aux différentes parties du corps de communiquer et fonctionner correctement
20
21
22








23




24



Une fois votre impression faite, partager vos résultats avec votre médecin pour décider ensemble de la contraception la plus adaptée.
Pour en savoir plus, cliquer ici

ANNEAU VAGINAL

Méthode vaginale hormonale*
Efficacité habituelle de 6 à 12 grossesses non désirées pour 100 femmes par an.

Définition :
Il s’agit d’un anneau mince et souple qui diffuse de la progestérone et des œstrogènes.
Il fonctionne en empêchant les ovaires de libérer l’ovule (ovulation). Il épaissit également le mucus cervical qui empêche le sperme de rejoindre l’ovule.
Il suffit de comprimer l’anneau entre le pouce et l’index et de l’insérer dans le vagin.
L’anneau se porte pendant 3 semaines, puis se retire la semaine de vos règles. Il suffit ensuite d’insérer un nouvel anneau.

CAPE CERVICALE

Méthode barrière**
Efficacité habituelle de 6 à 12 grossesses non désirées pour 100 femmes par an.

Définition :
Il s’agit d’une cupule en latex en forme de dé à coudre.
Avant le rapport sexuel, ajoutez du spermicide sur le dispositif. Ensuite placez-le à l’intérieur du vagin de façon à couvrir le col de l’utérus.
Il faut la laisser en place durant 6 à 8 heures après le rapport sexuel pour éviter une grossesse.
Elle doit être retirée dans les 48 heures.

Diaphragme

Méthode barrière**
Efficacité habituelle de 6 à 12 grossesses non désirées pour 100 femmes par an.

Définition :
Il s’agit d’une cupule en latex peu profonde.
Avant le rapport sexuel, ajoutez du spermicide sur le dispositif. Puis placez-le à l’intérieur du vagin de façon à couvrir le col de l’utérus.
Il faut le laisser en place durant 6 à 8 heures après le rapport sexuel pour éviter la grossesse.
Il doit être retiré dans les 24 heures.

DIU (stérilet au cuivre)

Intra-utérin
Efficacité habituelle de moins d’une grossesse non désirée pour 100 femmes par an. Il y a différents types de DIU, certains contenant plus de cuivre que d’autres. Les DIU contenant plus de cuivre sont plus efficaces.

Définition :
Il s’agit d’un petit dispositif en forme de T fait de plastique et de cuivre, qui est inséré dans l’utérus par un médecin ou un(e) infirmier(ère) spécialement formé(e).
Le DIU fonctionne en empêchant la survie de l’ovule et des spermatozoïdes dans l’utérus ou les trompes de Fallope. Il peut aussi empêcher un ovule fécondé de se fixer dans l’utérus.
Le DIU est efficace dès sa pose et a une durée de vie de 5 à 10 ans selon le type de dispositif.
Il peut être retiré à tout moment par un médecin ou un(e) infirmier(ère) spécialement formé(e) avec un retour de la fertilité naturelle très rapide.
DIU : Dispositif Intra-Utérin.

DIU (hormonal)

Méthode intra-utérine hormonale*
Efficacité habituelle de moins d’une grossesse non désirée pour 100 femmes par an.

Définition :
Il s’agit d’un petit objet en plastique lisse et flexible, placé dans l’utérus par un médecin spécialement formé.
Il peut être utilisé durant 3 à 5 ans selon le modèle.
Il libère une hormone progestative. Cela épaissit la glaire cervicale, empêchant ainsi les spermatozoïdes de passer et d’atteindre un ovule. Il amincit également la paroi de l’utérus de sorte qu’il est moins propice à accueillir un ovule fécondé.
DIU : Dispositif Intra-Utérin.

Éponge

Méthode vaginale barrière**
Efficacité habituelle d’au moins 18 grossesses non désirées pour 100 femmes par an. L’efficacité de l’éponge contraceptive peut varier de manière significative selon que son utilisatrice a déjà donné naissance à un enfant ou non.

Définition :
Il s’agit d’une mousse souple et poreuse insérée dans le vagin avant le rapport sexuel. Après le rapport sexuel, il faut la laisser en place durant au moins 6 heures.
Elle contient du spermicide pour immobiliser le sperme lorsqu’il entre en contact avec l’éponge.
L’éponge mesure habituellement 5 cm de diamètre (taille unique) et elle est munie d’une boucle en nylon pour la retirer facilement du vagin après le rapport.
Non commercialisé en France en 2017.

Implant

Méthode hormonale sous la peau*
Efficacité habituelle de moins d’une grossesse non désirée pour 100 femmes par an.

Définition :
Il s’agit d’un petit tube flexible d’environ 40 mm de long qui est inséré sous la peau sur la partie supérieure du bras.
Il est inséré par un professionnel formé, un médecin par exemple, et dure trois ans.
L’implant empêche l’ovulation en libérant lentement un progestatif dans l’organisme. Le progestatif épaissit également la glaire cervicale et affine la paroi utérine.

Injection

Méthode hormonale injectée*
Efficacité habituelle de 6 à 12 grossesses non désirées pour 100 femmes par an.

Définition :
Injections ou piqûres d’hormone progestative dans la fesse ou le bras tous les 3 mois.

Patch

Méthode hormonale cutanée, sur la peau*
Efficacité habituelle de 6 à 12 grossesses non désirées pour 100 femmes par an.

Définition :
Il est posé sur la partie inférieure de l’abdomen, la fesse, l’extérieur du bras ou la partie supérieure du corps pendant 3 semaines.
Il libère des hormones (progestérone et oestrogènes) dans la circulation sanguine pour empêcher l’ovulation.
Vous n’utilisez pas de patch la quatrième semaine afin d’avoir vos règles.

Pilule (pilule combinée)

Méthode orale hormonale*
Efficacité habituelle de 6 à 12 grossesses non désirées pour 100 femmes par an.

Définition :
Elle contient des oestrogènes et de la progestérone.
Elle se prend quotidiennement pour empêcher les ovaires de libérer l’ovule.
Elle entraîne également des changements sur la paroi de l’utérus et la glaire cervicale pour empêcher les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule.
Les contraceptifs oraux sont normalement administrés par cycles de 21 jours sous comprimés actifs suivis de 7 jours de placebo ou sans pilule.
Il est aussi possible de :
- raccourcir la période sous placebo / sans hormones
- prendre des pilules sans pause / pendant un cycle long pour réduire la fréquence des règles par an

Pilule microdosée

Méthode orale hormonale*
Efficacité habituelle de 6 à 12 grossesses non désirées pour 100 femmes par an.

Définition :
Elle contient une hormone progestative mais pas d’oestrogènes.
La pilule progestative épaissit la glaire cervicale, ce qui empêche le sperme d’atteindre l’ovule.
Elle peut aussi interrompre l’ovulation, selon le type de pilule progestative que vous prenez.
La pilule se prend chaque jour en continu, sans interruption entre les plaquettes de pilules.

Préservatif (masculin)

Méthode barrière**
Efficacité habituelle d’au moins 18 grossesses non désirées pour 100 femmes par an. Il s’agit de la meilleure méthode de protection contre les IST***

Définition :
C’est une fine gaine en latex ou polyuréthane posée sur le pénis en érection pour empêcher le sperme de pénétrer dans le corps de la femme.
Vous devez utiliser un nouveau préservatif à chaque rapport sexuel.
* Méthode hormonale : Empêche la grossesse en empêchant l’ovulation et/ou la fécondation. Il existe différentes méthodes de contraception hormonale. Elles se différencient par : le type d’hormone, la quantité d’hormone et la manière dont l’hormone pénètre l’organisme de la femme.Les hormones peuvent être des œstrogènes, de la progestérone ou des préparations qui contiennent une association de ces hormones.
** Méthode barrière : Constitue un obstacle ou une barrière qui empêche le sperme d’atteindre l’ovule.
*** Seuls les préservatifs peuvent vous protéger des infections sexuellement transmissibles (IST), dont le VIH. Bien que les préservatifs soient la meilleure manière de se protéger des IST lors des rapports sexuels, ils ne sont pas la méthode de contraception la plus efficace. Si vous avez des rapports sexuels, la meilleure manière d’éviter à la fois les IST et la grossesse est de recourir à ce que l’on appelle la « double protection ». La double protection signifie que vous utilisez un préservatif pour éviter les IST à chaque rapport sexuel, et en même temps que vous utilisez un moyen de contraception plus efficace.
Pour en savoir plus, cliquer ici
QU’EST-CE QUE CHLOE ?
Le questionnaire CHLOE (Contraception: HeLping for wOmen’s choicE*) est un questionnaire validé par un panel de gynécologues français et européens. Il a été conçu pour vous aider et vous guider à travers toutes les options contraceptives disponibles grâce à :

• Un questionnaire à remplir vous permettant de mieux préparer votre prochain rendez-vous avec votre médecin, et de faciliter votre dialogue au sujet de la contraception et du choix de celle qui vous conviendra le mieux.

• Un guide résumant les moyens de contraception disponibles en France (dispositifs médicaux ou des médicaments). Plus besoin de passer des heures sur internet ou de demander à vos copines.
NAISSANCE DE CHLOE

CHLOE a été développé grâce à une méthodologie rigoureuse et a été validé au travers d’un large consensus de gynécologues/obstétriciens, et médecins généralistes Européens.

Une première version a été revue par un comité d’experts et testée auprès de femmes lors d’interview.
Par la suite 82 gynécologues provenant de 21 pays ont analysé le questionnaire lors d’un workshop, suivi d’une revue en ligne auprès de 33 gynécologues et médecins généralistes de 9 pays Européens.
La version finale a été validée par le comité d’experts. CHLOE a fait l’objet d’une publication dans un journal scientifique international : The European Journal of Contraception & reproductive Health Care.

21 pays,
115 gynécologues
et médecins généralistes consultés